L’euro dollar retrouve son hésitation après le double échec sur les 1.18

L’euro dollar retrouve son hésitation après le double échec sur les 1.18

Sur le marché du Forex, la monnaie unique restait bien orientée face au billet vert en ce début de semaine. Toutefois, celle-ci ralentit son mouvement haussier et consolide en dessous des 1.18.

Après la cassure haussière au-dessus des 1.1720, EUR/USD est allée chercher la zone de résistance des 1.1800, avec des tests au-dessus qui ont provoqué de rapides corrections. EUR/USD marque donc une nouvelle pause dans sa phase de hausse, mais le biais global reste toujours fermement orienté à la hausse à ce stade.

Au chapitre macroéconomique, les cambistes ont pris connaissance lundi matin de l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne. Il est ressorti en très légère baisse à 103,7 en septembre contre 103,8 le mois dernier. Une bonne surprise qui a momentanément soutenu l'euro.

Le discours du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a également soutenu le cours de l’euro depuis la veille. Le président de la BCE y a notamment évoqué « un redressement relativement vigoureux de l’inflation sous-jacente » en Zone Euro.

A suivre, du côté des Etats-Unis : l’indice des prix de l’immobilier, l’indice de confiance du consommateur (Conference Board) et l’indice manufacturier de la Fed de Richmond.

Dans l’immédiat, les cambistes pourraient commencer à se montrer prudents dans l’attente de l’issue de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) qui débute aujourd’hui. La décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) est attendue demain soir et une nouvelle hausse des taux fédéraux est largement anticipée par le marché.

La paire GBP/USD poursuit son rebond sur le Forex et remonte au-dessus des 1.3150. GBP/USD remonte donc au-dessus des 1.3150, et pourrait maintenant aller chercher la zone des 1.3200, avant d’éventuellement poursuivre en direction des 1.3250 et les récents plus hauts vers 1.3285/1.3300. 

Alors que les inquiétudes sur le Brexit font leur retour, la tendance haussière pourrait avoir du mal à se réinstaller à très court terme, en l’absence de nouveaux messages plus rassurants sur le Brexit.

Sur la place de Tunis, le compartiment interbancaire a été peu animé. La monnaie unique s’est traitée à 3.2660 tandis que le billet vert s’est négocié à 2.7710 où la paire phare se négocie actuellement à 1.1790.

Les tags