Iyad Dahmani : Ce qui est sûr, il y a eu un grave dysfonctionnement

Iyad Dahmani : Ce qui est sûr, il y a eu un grave dysfonctionnement

Après le passage de Khaled Kaddour, ce fut au tour d’Iyad Dahmni, porte-parole officiel du gouvernement d’intervenir au micro de Wassim ben Larbi pour traiter du dossier de l’énergie et des dernières mesures prises par le chef du gouvernement, lors de l’Expresso de ce matin du mardi 4 septembre 2018.

L’invité a tenu à préciser que personne n’a parlé de corruption à propos du ministre et des directeurs généraux du département de l’Energie. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il y a eu un grave dysfonctionnement qui a fait qu’un concessionnaire puisse exercer l’exploitation du puits de Haql El Menzel alors que son autorisation a expiré depuis 2009.

Et d’ajouter que c’est l’Instance du contrôle des services publics et des finances qui déterminera, après son enquête la nature des défaillances dans cette affaire et délimitera les responsabilités de tout un chacun.

M. Dahmani a affirmé qu’il n’est pas moral de dénigrer quiconque et Khaled Kaddour est un homme compétent et propre, mais dans un pays démocratique, les limogeages sont normaux et nécessaires quand il y a une mauvaise gestion tout en précisant que le rattachement du ministère de l’Energie à celui de l’Industrie n’influera nullement sur le bon fonctionnement des différents départements des deux ministères.

Iyad Dahmani conclut que le gouvernement respecte l’application des lois, ce qui ne constitue aucun message négatif envers les investisseurs aussi bien nationaux qu’internationaux.

Les tags